Inspiration pour l’équilibre

Lettre du confinement n°5

Par son étymologie, l'équilibre est "exactitude des balances", est un "état de ce qui est soumis à des forces qui se compensent (opposé à déséquilibre)", un juste rapport de forces. Qu’est-ce que cela signifie dans nos vies ? Nombre conseils, études, tutoriels pour nous aider à garder notre équilibre depuis plusieurs années et peut-être plus encore pendant ce confinement.

Équilibre entre nos vies professionnelle et personnelle. Équilibre dans nos émotions… Cette quête sous-entend que cet équilibre est précaire, fragile. En effet, nous nous sentons bien souvent tels des funambules prêts à tomber dans un excès ou dans un autre pour répondre à ou pour fuir des injonctions diverses et parfois contradictoires. Perçu ainsi, nous observons que l'équilibre pour chacun de nous ne peut être un état, un rapport mathématique entre nos émotions, nos aspirations, notre santé. Il nous semble davantage dynamique, mouvement sur notre fil, danse peut-être ?

Les œuvres variées de cette lettre nous invitent à rechercher les sources, les rituels et rythmes qui nous sont propres pour découvrir une nouvelle harmonie dans nos vies. La vie est mouvement, deviens ce que tu es.

Respirer par l'art et trouver l'équilibre

Henri Matisse (1869 - 1954) - La Danse, 1910 pour l'équilibre
Henri Matisse (1869 - 1954) - La Danse, 1910

Respirer par la littérature...

Je ne peux m’empêcher de sourire en repensant à mes jeunes années : toute cette débauche d’énergie qui me poussait à jouer jusqu'à l’épuisement et jusqu'à la dernière seconde pour être parfaitement prêt ! Résultat, j’arrivais sur scène dans un état de tension et de fatigue qui me pénalisait parfois.

Au fil des années et des centaines de concerts effectués, j’ai appris à dormir, le meilleur moyen d’entrer dans ma concentration, de récupérer une énergie salvatrice qui me sera précieuse le soir.

Quel que soit le pays, l’enjeu du concert, l’intensité du concerto à jouer ou la pression qui repose sur mes épaules, je m’octroie systématiquement cette pause d’au moins deux heures. Je mesure ma chance d’avoir cette capacité à plonger dans un sommeil profond en un clin d’œil, comme savent le faire aussi les navigateurs lors des transats en solitaire.

Au réveil, immuablement, une tasse de thé, puis une deuxième, une troisième. Ça y est, mon horloge interne s’est enclenchée, une sorte de mouvement perpétuel qui bruisse au fond de moi. Toute mon énergie se focalise, se précise, mon esprit se tend vers un seul et unique objectif.

Renaud Capuçon, Mouvement perpétuel, Flammarion, 2020

...et la philosophie

Un seul remède : ne mouvoir ni l’âme sans le corps, ni le corps sans l’âme, pour que, se défendant l’une contre l’autre, ces deux parties préservent leur équilibre et restent en santé.

Platon, Le Timée, 88b


La faculté d’entendre plusieurs voix en même temps, de comprendre l’énoncé de chaque voix séparée ; la capacité de se rappeler un thème qui a fait sa première entrée avant un long processus de transformation et reparaît ensuite sous une lumière différente ; et l’aptitude auditive à reconnaître les variations géométriques d’un sujet de fugue sont autant de qualité qui renforcent la compréhension. Peut-être l’effet accumulé de ces dons et facultés pourrait-il rendre les humains plus à même d’écouter et de comprendre plusieurs points de vue en même temps, plus aptes à juger de leur propre place dans la société et dans l’histoire, et plus enclins à percevoir les similitudes entre les êtres plutôt que les différences.

Daniel Barenboïm, La musique éveille le temps, Fayard, 2007, p. 46


[…] L'équilibre concerne uniquement la quantité, la pesanteur, les rapports de force. L'harmonie implique la qualité et la convergence des qualités vers une fin commune. 
La névrose égalitaire qui agite notre époque s'explique par l'oubli de cette distinction essentielle. Le principe d'égalité qui s'exprime par la loi du nombre concerne uniquement la quantité et ne laisse place qu'aux rapports de force entre des êtres et des groupes qu'aucun lien interne ne relie entre eux. D'où le conflit, érigé en loi permanente des sociétés, la généralisation de la violence, qui devient de plus en plus le seul moyen de se faire entendre et d'obtenir satisfaction. Ce qui produit des déséquilibres en chaîne auxquels on essaye de remédier par des concessions et des compromis. Et c'est pour cela que les responsables de la Cité - depuis le père de famille ou le professeur jusqu'à l'homme d'État évoquent l'image de l'équilibriste plutôt que celle de l'accordeur. 
L'équilibrisme a fait son temps : nous n'avons le choix qu'entre les deux termes de cette alternative : restaurer par l'harmonie un ordre vivant ou nous laisser imposer un ordre mort et mortel par une force sans âme qui annulera toutes les autres.

Gustave Thibon, L'équilibre et l'harmonie, Fayard, 2011, résumé

Respirer par la musique et trouver l'équilibre

Cantique de Jean Racine op. 11 - Gabriel Fauré

Respirez chaque lundi !

Pour respirer chaque semaine pendant le confinement, inscrivez-vous et recevez notre proposition d'inspiration hebdomadaire...

Partager cet article :