Étincelle du 4 mai : sagesses

Qu'ils soient issus des sagesses africaine, bouddhiste, confucianiste ou que ces textes aient été prononcés ou écrits par des politiques ou des philosophes, nous vous les proposons pour prendre du recul sur votre quotidien. Relisez votre vie, vos rencontres, vos questionnements, vos doutes à la lumière de ces écrits de sagesses...

Les sagesses dans l'art

Pallas de Velletri illustrant les sagesses
Athéna, ou Pallas de Velletri, musée du Louvre.
Le bronze d'origine, de 430 av. J.-C. environ, est généralement attribué à Crésilas.

Les sagesses en musique

La musique que nous vous proposons pour déconnecter ou pour accompagner la découverte de ces textes est la symphonie n°9 de Dvorak, dite "du nouveau monde".


Les sagesses dans la philosophie...

« La Sagesse brille et ne se flétrit pas, elle se laisse voir aisément par ceux qui l’aiment et trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance ceux qui la désirent en se faisant connaître la première. Quiconque part tôt vers elle ne se fatiguera pas, il la trouvera assise à sa porte. Et quiconque aura veillé à cause d’elle sera bientôt sans inquiétude, car, de son côté, elle circule en quêtede ceux qui sont dignes d’elle, elle leur apparaît avec bienveillance sur leurs sentiers et, dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. »

Le livre de la Sagesse 6,15-21


Ce qu’on cherche, on le trouve.

Sophocle


Les progrès de l’humanité se mesurent aux concessions que la folie des sages fait à la sagesse des fous.

Jean Jaurès


L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait refuser le superflu pour se ménager le nécessaire.

Jean-Baptiste Say, Traité d’économie politique, 1803.


Nous proposons de perpétuer et de développer tout ce que la mondialisation apporte d’inter-solidarités et de fécondités culturelles, mais dans le même temps, nous proposons de restituer au local, au régional, au national, des autonomies vitales et de sauvegarder, favoriser partout les diversités naturelles. Il nous faut démondialiser pour donner toute sa place à l’économie solidaire, pour sauvegarder l’économie du terroir, préserver l’agriculture vivrière et l’alimentation qui est liée, les artisanats et les commerces de proximité.

Edgar MORIN et Stéphane HESSEL, Le chemin de l’espérance, 2011, Fayard


Nous vivons dans un monde d’interdépendances multiples : interdépendances des économies, des cultures, des institutions, des peuples qui lient les pays les uns aux autres ; interdépendances du social et de l’économique qui implique que l’on ne peut progresser durablement dans l’un de ces domaines sans progresser dans l’autre ; interdépendance de l’Homme avec la nature qui lie dès aujourd’hui le destin de l’humanité au soin qu’elle prendra de la planète.

Nous avons progressivement pris conscience de ces interdépendances, il nous faut apprendre à les gérer pour en faire des sources d’épanouissements pour tous et non des facteurs de peur et d’asservissement avec, pour conséquence, des replis et des exclusions. … Nous disposons d’un objectif qui est la réalisation des droits de l’Homme … et d’un instrument qui est la démocratie. Il est nécessaire de le rappeler en ces temps où certains seraient tenter de renoncer à les faire progresser.

Kofi ANNAN, préface de Chemin d’économie humaine, Le Cerf, 2016


Dans un pouvoir despotique la main lie le pied ; dans une démocratie c’est le pied qui lie la main.

Proverbe africain


Toute vie est une vie, tout tort causé à une vie exige réparation. Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, que nul ne fasse du tort à son prochain. Que nul ne martyrise son semblable. Une vie n’est pas plus ancienne, plus respectable qu’une autre vie, de même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie. 

Charte des chasseurs du Manden, Mali, mi XIIIe siècle. Traduction de Youssouf Tata Cissé


« Nature qui l’emporte sur culture est fruste, culture qui l’emporte sur nature est pédante. Seule leur combinaison harmonieuse donne l’homme de bien » ; « L’homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber » ; « De vrais homme de bien ne cherchent pas la compétition » ; « Aux yeux d’un père, un fils est toujours un fils, qu’il soit doué ou non »

Confucius Lunyu VI, 16 ; ? ; III,7 ; XI, 7


La vie est une succession de changements naturels. Ne résistez pas car cela ne générera que des soucis. Laissez la réalité être la réalité. Laissez faire naturellement les choses. Il est plus intelligent d’allumer une toute petite lampe que de se plaindre de l’obscurité. L’homme qui ne tente rien ne se trompe qu’une fois.

Lao Tseu


« Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre. L’idée nous paraît étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l’air et le miroitement de l’eau, comment est-ce que vous pouvez les acheter ? Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d’insecte sont sacrés dans le souvenir et l’expérience de mon peuple. La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l’homme rouge. »

« Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu’ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n’oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l’homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos sœurs ; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l’homme, tous appartiennent à la même famille. Aussi lorsque le Grand Chef à Washington envoie dire qu’il veut acheter notre terre, demande-t-il beaucoup de nous. …»

Lettre du chef Seattle au Président Franklin Pierce, 1854 (Un faux si vrai !)


« Les pauvres sont les créateurs, la source même de tous les idéaux de l’humanité, car c’est à travers l’injustice que l’humanité a découvert la justice, à travers la haine, l’amour, à travers la tyrannie, l’égalité de tous les hommes.

Joseph Wresinski


Vous voulez trouver le feu ? Cherchez-le dans la cendre. »

Rav (Rabbi) de Sassov


« La sagesse se caractérise par la lucidité sur les imperfections du monde mais ne s’y résigne pas. En ce sens, elle a une prétention naturelle à se rapprocher de l’utopie. … Elle s’en distingue toutefois par les moyens et, dans ces moyens la clé est l’éducation.

L’éducation, non comme une marchandise, un capital économique, un investissement personnel et des familles dans le cadre d’une mise en concurrence sur le marché du travail, et implicitement du pouvoir social. Mais comme formation à 360 degrés des citoyens afin qu’ils soient eux-mêmes les premiers acteurs de la sagesse, maîtres de leur corps et de leurs pensées, et les premiers juges vigilants d’un bon fonctionnement des institutions sans lesquelles aucune société n’est viable. »

Jean-Joseph BOILLOT, Utopies made in Monde, 2021, Odile Jacob, p.385


Pour qu’un enfant grandisse il faut tout un village.

Proverbe africain

Finir en beauté avec l'hymne de UP for Humanness

L’humanité est unité, fais-la grandir

L’autre est précieux, rencontre-le

La vérité est infinie, cherche-la

La Terre est notre paradis, cultive-le

Chaque personne est une histoire sacrée, défends-la

Ce que tu as éprouvé de beau, transmets-le

La vie est mouvement, deviens ce que tu es

Aime la justice, ose être libre

Le travail est une force, fais lumière sur les talents

Pardonne-toi, pardonne-leur

La violence est odieuse, construis la paix

La souffrance n’a aucun sens, fais-toi proche

Que le jour se lève et que l’ombre s’enfuie !

Partager cet article :