L’art, le plus indispensable des luxes

par | 22 Avr 2024 | Accès à la culture pour tous

Article publié dans la revue Pour un monde plus humain de UP for Humanness en décembre 2023-mars 2024

Le dernier texte écrit par Giono, peut-être l’un des plus beaux, que l’on peut voir ouvert sur son bureau dans sa petite maison de Manosque, s’appelle De certains parfums. Il y dit que :

Le parfum n’est pas un luxe ; ou alors, il est le plus indispensable des luxes. Les parfums permettent d’affronter – et souvent victorieusement – les plus terribles des mondes.

Eh bien toutes choses égales par ailleurs, nous dirons que l’art n’est pas un luxe ; ou alors, il est le plus indispensable des luxes. L’art permet d’affronter – et souvent victorieusement – les plus terribles des mondes.

Dans ce texte génial, Giono décrit des mondes – le désert de Gobi, la jungle de l’Inde, la mer au sud du cap Horn – qui me semblent ressembler au nôtre, en ceci qu’ils sont mondes où l’on a tellement perdu le nord, où l’on est tellement désorienté, tellement « à l’ouest » qu’on n’est même plus à l’ouest… Pandémie, guerre en Ukraine, en Israël et Palestine, réchauffement climatique, hystérisation des débats ne font-ils pas d’un monde terrible la peinture achevée ?  Comment y survivre ? Quel viatique emporter ? Et c’est là qu’en un bel oxymore1 Giono parle du parfum comme d’un luxe indispensable.

3

Poursuivez votre lecture 📖

Leur voix, qui l’entendra ?

L’article décrit l’initiative “Y’a d’la joie”, apportant de la musique aux sans-abris. Fondée par Clémence et Raphaëlle, elle offre des échanges authentiques et des moments de joie. Ils produisent un album avec leur participation, mobilisant 300 bénévoles dans plusieurs villes pour répandre le bonheur.

Propositions pratiques : l’art et la culture peuvent-ils sauver le monde ?

Dans cet article, Diane d’Audiffret explore le rôle crucial de l’art et de la culture dans la société contemporaine, se demandant si ces domaines peuvent véritablement contribuer à “sauver le monde”. Elle commence par interroger la nature de l’art et de la culture, se demandant s’ils sont un luxe réservé aux privilégiés ou s’ils offrent des bienfaits accessibles à tous. À travers un poème de Sabine Sicaud, elle souligne le pouvoir du silence et de la contemplation dans notre monde bruyant et frénétique.

S'abonner à la newsletter de UP for Humanness

Tous les mois, on vous prépare le meilleur contenu pour vous informer et vous inspirer !

Bravo, votre souscription à la newsletter est validée !